Test Etanchéité thermique et à l'air – maison ossature bois Toulouse

Bonjour à tous.

Ca y est cet après midi c’était le grand jour !
Rendez vous à 14h30 avec un technicien du cabinet d’étude thermique CEERCE à Toulouse 🙂 pour tester l’étanchéité à l’air et l’étanchéité thermique de la maison, le tout en test intermédiaire pour la future labellisation BBC par PROMOTELEC.
Le test nous indiquera donc s’il y a des fuites dans la maison ou des ponts thermiques à améliorer.

Nous voici donc partis pour installer le matériel avec le technicien :
Un ventilateur et son armature à la place de la porte d’entrée, le tout connecté à un ordinateur portable et un capteur externe de pression atmosphérique
P1020850P1020851P1020856P1020853

Le matériel est prêt. On croise les doigts et on touche du bois 🙂 C’est partiP1020852P1020854

On lance donc un test à blanc, ventilateur obstrué pour faire une prise de mesures « à vide ».
Puis une fois le programme calibré, (tant bien que mal à cause du fort vent cet après midi qui fait des misères au capteur atmosphérique extérieur) on enlève certains obturateurs du ventilateur et le vrai test commence.
Le ventilateur va monter petit à petit en puissance, en se maintenant à des paliers, le temps des mesures.
Plusieurs paliers donc le temps de mesurer la volumétrie d’air entrée dans la maison en pression, les éventuelles déperditions de volume d’air. Les mesures mises bout à bout vont donner un résultat de perméabilité à l’air.
L’objectif étant une perméabilité à l’air inférieure à 0.6 m3/m2 pour obtenir le label BBC-Effinergie

Les mesures se terminent. Le verdict tombe ! 1m3/m² C’est énorme !
On est à des années lumières du résultat espéré ! 🙁

Après quelques secondes de réflexion, j’ai une lumière qui s’allume dans la tête : Le tube d’évacuation d’air du circuit des eaux usées, en tête du circuit, qui sort sur le toit, est grand ouvert. Non scotché !

On relance donc un second testP1020855
et là, ça va beaucoup mieux 🙂 0,64 m3/m² !!! Ahhhh !! Enfin 🙂

Pour un test intermédiaire, durant la construction, c’est très très positif. D’autant que nous allons passer à la suite du test : la vérification des fuites.
Nous laissons le ventilateur branché pour garder la maison en pression et nous voguons dans la maison avec le technicien, une petite pipette à fumée et une caméra thermique pour tester tous les points de la maison (le toit, le chevêtre de la sortie du poële, les menuiseries, la jonction sol/frein vapeur et les tubes qui traversent la chappe)P1020857P1020859P1020861P1020863P1020864P1020866P1020867P1020869P1020870

Compte rendu final :
Le 1er test rendu obsolète par une fuite d’air d’un tube de 10cm de diamètre n’est pas concluant = 1m3 / m²
Le 2nd test est plus objectif et nous donne une vraie valeur de 0,64 m3/ m² (avec quelques irrégularités dues au vent fort qui gênait le capteur externe)
La recherche de fuite, quant à elle, nous indique des pistes à travailler
=> le chevêtre du poêle avec 2 énormes fuites à la jonction chevêtre/toit
=> quelques petites fuites le long des menuiseries (malheureusement, malgré la qualification BBC de celles-ci)
Pas grave en soit mais ça m’embête
=> quelques petites fuites par endroits sur des points précis, jonction entre frein vapeur et menuiseries
=> des toutes petites fuites par les aérations des fenêtres oscillo-battantes

Le technicien se veut rassurant : une fois les fuites (identifiées notamment au conduit du poêle et frein vapeur) réparées, nous pouvons espérer une valeur à 0,5 m3 / m² !!! 🙂 La valeur que j’espérais 🙂 Y’a plus qu’à ! ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.